rions un peu : les blagues scientifiques

Publié le par Nap

Bonjour,

 

Trouvé par hasard, des blagues scientifiques sur Face de bouc...

 

Les propos liminaires indiquent :

"Quelques blagues que j'ai trouvé à mourir de rire"

 

Je me suis dit... c'est un peu présomptueux... alors j'ai lu...

 

Je suis d'abord tombé sur une blague que je n'ai pas comprite.....

 

Une exponentielle et une constante se promènent tranquillement dans la rue. Soudain, elles aperçoivent une dérivation sur le trottoir d'en face. L'exponentielle propose d'aller la voir, mais la constante ne veut pas, elle explique qu'elle n'a pas envie de s'annuler. L'exponentielle se moque un peu d'elle, et traverse le trottoir pour aller voir la dérivation.
“ Bonjour, je suis exp(x), dit l'exponentielle
- Bonjour, je suis d/dy, réplique la dérivation. ”

 

bon bof... j'ai pas compris...

 

Alors je lis plus bas et je tombe sur :

 

Un mathématicien, un physicien et un biologiste sont dans un train en Irlande. Par la fenêtre, ils aperçoivent un mouton noir.
“ Comme c'est intéressant, s'exlame le biologiste, en Irlande, les moutons sont noirs !
- On ne peut pas dire ça, réplique le physicien. Certes, il existe au moins un mouton noir en Irlande.
- Allons, allons, continue le mathématicien, la seule chose que l'on puisse affirmer, c'est qu'il existe au moins un mouton, dont au moins un côté du mouton est noir ! ”

 

oui... sourire, c'est sympa.. mais bon l'expression à mourir de rire était peut-être un peu exagérée...

mais il y a une suite !

 

Quelques mois plus tard, notre mathématicien, notre physicien et notre biologiste se retrouvent à une conférence, qui traite d'un espace en dimension 9.
Au bout d'un quart d'heure, le biologiste, complètement largué, quitte la salle. Le physicien, lui, a bien du mal à comprendre, mais s'accroche et reste jusqu'à la fin de la conférence. Le mathématicien écoute tranquillement, hochant la tête de temps en temps, prenant des notes et posant à l'occasion une question pertinente.
Aprés l'exposé, nos trois compères se retrouvent à la terrasse d'un café.
Le biologiste soupire :
“ Je n'ai vraiement rien compris. L'espace en dimension 9, bien trop abstrait pour moi.
- Moi, répond le physicien, j'ai à peu près compris, mais j'ai du m'accrocher !
puis se tournant vers le mathématicien :
- Mais toi, comment as-tu fais pour tout comprendre si facilement ?
- Oh c'est simple, répond ce dernier. Il suffit d'imaginer en dimension n, et de prendre n = 9.

 

là effectivement... c'est l'éclat de rire... très bien celle-là....

et après... le top :

 

Nos trois amis sont toujours attablés à la terrasse du café, lorsque ils voient deux personnes entrer dans une maison en face. Quelques instants plus tard, trois personnes en sortent. Conclusion de chacun des scientifiques :
Le biologiste : “ Oh ! Ils se sont reproduits ! ”
Le physicien : “ Il y a erreur expérimentale... ”
Le mathématicien : “ Si une personne entre dans la maison, elle sera vide. ”

 

et ben voilà... mort de rire... je peux plus m'arrêter !

comme quoi les blagues scientifiques peuvent être très drôles...

 

;o)

@+

Nap

 

PS : j'ai retrouvé les mêmes blagues sur le site de trois demoiselles mathématiciennes et quelques "perles" d'étudiants donc en bonus de fin, une perle qui m'a fait aussi bien rire :

"π est égal à trois pour des petites valeurs de π et des grandes valeurs de trois"

Publié dans nappy

Commenter cet article

Didier Goux 10/05/2011 16:14



Tiens, moi aussi, ça me fait marrer. Mais enfin, je ne me roule pas par terre non plus, hein !



Nap 11/05/2011 01:17



pourtant, une personne qui rentre et la maison sera vide... c'est excellent ! ;o)


(content de vous avoir distrait quelques secondes... et merci d'être passé...)