Multiples commentaires sur la candidature de Nicolas HULOT

Publié le par Nap

Bonjour,

 

Elle était attendue mais elle fait réagir !

 

Les blogs se sont emparés très rapidement du sujet et les commentaires vont bon train.

 

Au moins cette candidature a l'avantage de faire parler d'elle !

 

(Et même peut-être que Hulot aura le droit de passer sur TF1... pour quelqu'un qui indique que la politique de sarkozy n'est pas la bonne, c'est rare de passer sur TF1.... ;o)

 

Concernant les primaires, le sujet reste flou. Certains voient sa candidature comme une torpille contre EELV, d'autres indiquent qu'il participera aux primaires d'EELV.... ou pas (le texte de l'article a été changé entre sa parution et sa modification....).

 

Le plus simple est de reprendre le texte de sa déclaration sur le site 2012hulot.fr :

 

" je sollicite le soutien de l'ensemble des écologistes et notamment de mes amis d'Europe Ecologie-Les Verts, mais aussi plus largement de toutes celles et de tous ceux qui ne se résignent pas au déclin conjoint de l'humanité et de la nature. J'en appelle à celles et ceux qui savent qu'on ne peut plus s'exonérer de toute limite, notamment des limites physiques de la planète. J'en appelle à celles et à ceux qui refusent de s'abandonner à la fuite en avant productiviste et aux délires ultra libéraux, de consentir aux inégalités et à la régression sociale, de subir un endettement massif, d'exacerber les tensions entre les peuples, les cultures et les religions.


J'en appelle aux citoyens et aux citoyennes pour qu'ils se rassemblent et se mobilisent afin de transformer une volonté individuelle en énergie collective.


Au service d'un mouvement tourné vers l'avenir, je souhaite que ma candidature devienne un levier pour agréger les énergies autour d'un nouveau modèle de développement dont les impératifs écologiques et sociaux soient le moteur. Je souhaite ainsi favoriser l'émergence d'une nouvelle majorité politique pour mettre en œuvre ce changement de cap et cette refondation de l'espoir.


Ensemble, décidons du monde que nous voulons dans les champs du possible. Ensemble, construisons l'alternative qui ne soit pas seulement une alternance de pouvoir. Ensemble, bâtissons l'avenir."

 

Nicolas HULOT indique aussi clairement dans sa déclaration qu'il se situe en opposition à la majorité de Nicolas SARKOZY :

 

"Soyons clairs: je le dis sans dogmatisme ni agressivité, le projet d'un nouveau modèle de développement est de mon point de vue incompatible avec les politiques que le pouvoir en place et sa majorité développent en France. Ma candidature s'inscrit dans le sens de l'intérêt général. Elle se situe donc à l'opposé des choix qui privilégient inégalités et exacerbation des peurs et qui sacrifient les priorités écologiques et sociales."

 

Mais ce n'est pas pour autant qu'il se situe "à gauche" ou "au centre", précisant même,en prévision d'un éventuel où il ne serait pas (ce serait dommage tout de même...) qu'un soutien à la gauche ou à tout autre ne se fera pas de manière "automatique".

 

"Cela ne vaut pas pour autant blanc-seing pour ceux qui, à gauche ou au centre, se proposent de diriger le pays. Dans mon esprit, il n'y aura aucun soutien automatique à qui que ce soit."

 

Sur son site, Nicolas HULOT appelle les bonnes volontés à le rejoindre et à le soutenir.

 

Il propose même des "bannières"....

 

Alors... pourquoi pas ?

 

Concernant les primaires... des primaires ouvertes avec une association de Cap21 (Corinne LEPAGE) ou du parti écolo d'Antoine WAECHTER serait logique et permettrait d'éviter le "sectarisme" des Verts... (surtout qu'en vrai, personne ne veut de la candidature d'Eva Joly...).

 

Donc à suivre... et bon courage à Nicolas HULOT : la houle va être forte ces prochains jours, il va falloir s'accrocher !

 

Certains se lâchent déjà comme Bernard Debré notamment, d'autres font semblant de l'ignorer en n'en parlant pas... et d'autres sont plus positifs.

 

Pour d'autres infos et mieux connaître la démarche de Nicolas HULOT, il a répondu au site terraeco.net sur les différents sujets.

 

@+

Nap

Publié dans politics

Commenter cet article