L'épuration continue sur France télévisions : Naulleau et Zemmour out !

Publié le par Nap

Bonjour,

 

Ils sont deux personnes qui n'hésitent pas à dire ce qu'ils pensent. Chacun dans leur registre. Et l'homme orchestre se débrouille assez bien pour tirer de ces deux là des interventions intéressantes.

 

Mais 2012 et l'élection présidentielle approchent à grand pas.. la "libre parole" sur France télévisions doit disparaître...

 

Déjà les émissions où les hommes politiques, intellectuels, artistes etc. pouvaient s'exprimer en plus que 20 mots ont été supprimées à la rentrée.

 

Et ça continue : Naulleau et Zemmour sont virés de l'émission de Laurent Ruquier...

 

Y'en a marre de la censure !

 

Il faut faire quoi pour qu'elle revienne notre "liberté de penser" ? Passer par un épisode Marine Le Pen pour refaire une révolution ?

 

Ce serait quand même pas le top !

 

M'enfin,

@+

Nap

 

PS : et personne ne dit rien... tout le monde se prépare pour sa primaire, son petit candidat qui va aller au premier tour... et pendant ce temps là, sarko verrouille tout...

Publié dans éphémère

Commenter cet article

Tablette Android 13/10/2011 12:03



Steve jobs décédé il est temps de prendre un iPhone 4s avec cette coque iphone. Apple ou
google nous ne savons plus quoi choisir, si l'on veut une tablette android pour utiliser a la
maison ou jouer a angry birds 3.


 



Alexandre Gérard 27/05/2011 22:17



Je vais jouer un instant les candides. Mais malgré tout, rien ne permet d'affirmer de manière aussi préemptoire que c'est de la responsabilité (au moins directe) de Sarkozy. Un peu plus de
précautions n'auraient pas fait de mal.


Autre chose. J'ai horeur de ce réflexe catastrophiste qui voudrait nous faire croire à chaque fois que notre liberté d'expression est menacée, et que la censure est partout. C'est très, très,
très (très) exagéré. Et ça devient lourd, un peu comme les caprices d'un enfant gâté. Beaucoup de pays iraient à la boucherie en place publique pour un petit 10% de nos libertés. Aors par pitié,
pas de grands mots.


Par ailleurs, je ne pleurerai pas Nolleau et Zemmour. Je n'ai, mais alors, jamais pu comprendre qu'ils n'aient pas mis un chroniqueur de droite modérée voire carrément libéral. Là, on avait un
socialo mou et un réac' arriéré. Je ne me reconnais en aucun des deux, et les deux se retrouvaient parfois dans une même critique béate du Libéralisme, par exemple. J'aurais aimé entendre une
voix libérale entre ces deux là. ;-)