Un courriel à la mer...

Publié le par Nap

Bonjour,

le monde internet  a ses raisons que la raison ne connaît pas....

et  voici donc que j'ai lu un ouvrage trouvé sur internet.... et que j'ai voulu remercier l'auteur pour ce plaisir de lecture.... mais que la titulaire de cette adresse email est "partie... sans laisser d'adresse..."

Je me permets donc de mettre ici le courriel que je souhaitais envoyer à "Sylvae" auteur de "Le rude hiver de Gormadoc Brandebouc" qui se situe dans l'univers fantastique de Tolkien.

C'est un peu comme une bouteille à la mer... qui sait si au hasard de pérégrinations cette lettre ne trouvera pas quand même son destinataire.... @+

 

Bonjour,

J'ai trouvé vos coordonnées sur le site
http://www.jrrvf.com sur lequel mes pérégrinations sur
la Toile m'ont mené.

Etant moi même amateur de Tolkien, j'ai été
heureusement surpris de voir que certains avaient
voulu poursuivre son oeuvre par des nouvelles se
situant dans le cadre de son "Monde".

Je ne sais ce qui m'a attiré vers vos textes plutôt
que vers ceux des autres (que je n'ai pas encore lus)
mais j'ai donc commencé par lire votre texte "la
Nativité" que j'ai apprécié... mais je dois être
honnête... sans grand "plus". Pourtant, sur la fin,
certaines images me revenaient de la grande épopée...
et je restais donc sur ma faim.

Ce texte fut donc une sorte de "mise en bouche".

Je me décidais ensuite à télécharger votre ouvrage
d'une taille plus conséquente, à savoir "Le rude hiver
de Gormadoc Brandebouc".

Mon esprit malheureusement critique a éprouvé une
certaine réticence lorsque j'ai constaté dès la
cinquième ligne une faute d'orthographe... ("Tout
c'était gâté" au lieu de Tout s'était gâté").

Je me suis alors dit qu'il n'était pas donné à tout le
monde d'écrire... et que tant pis... j'allais lire
quelques pages mais que... on trouve de tout sur
internet... du bon et du moins bon...

En bref, je n'étais pas dans les meilleures
dispositions.

Les pages suivantes me firent penser que la rédaction
n'était pas si mauvaise même si elle n'était pas
excellente...

et puis... au fur et à mesure des pages... je suis
réellement rentré dans l'histoire... et j'ai du me
rendre à l'évidence ! J'étais impatient de savoir ce
qui allait se passer... les pages se tournaient de
plus en plus vite... je souffrais avec Gormadoc
lorsque celui-ci se blessait... lorsqu'il se trouvait
enfermé dans le trou sous la neige... j'étais le plus
heureux lorsque ses compagnons venaient le sauver...
je suivais pas à pas leur progression sur la carte
"voyant" les paysages grâce aux multiples
descriptions...

J'ai donc dû constater que je m'étais laissé emporté
par votre écriture.

Certes... quelques bagarres avec les Orques ou
certains passages m'ont paru rapides et trop
faiblement décrits ou illustrés mais à la lecture des
dernières lignes... un sentiment de "manque"
m'envahit... lorsque je me rendis compte que je ne
saurais jamais de quelle façon Gormadoc allait diriger
le pays de Bouc... quelles aventures il vivrait encore
etc.

Mais cela est bien la marque que votre ouvrage m'a plu
et je vous prie de m'excuser pour m'être un peu
"répandu"...

En deux mots (et si vous ne deviez lire que ceux là),
Merci beaucoup pour votre ouvrage !

Le fait d'être plongé à nouveau dans le fabuleux
univers de Tolkien, que votre style soit efficace, que
vous ayez pris le soin de préparer les cartes et la
généalogie...

Tout ceci m'a donné un grand plaisir à la lecture des
aventures de Gormadoc.

Peut être au plaisir de lire de nouveaux textes...

Nap

Publié dans books

Commenter cet article

Sylvae 15/05/2007 19:40

Il existe dans le Monde Internet des chemins détournés que connaissent les bouteilles abandonnées à la mer…Un an que la vôtre vogue au hasard, et elle m’arrive enfin ! Merci, Hasard ! 
Merci, Nap, pour cette lettre qui me fait vraiment très plaisir !
Ce fut une grand aventure, une exaltante découverte, que de concevoir (au sens maternel du terme) cette histoire, la tisser dans la trame de Tolkien, l’écrire, accepter que des inconnus la lise… Elle a occupé beaucoup de place dans ma vie pendant presque deux ans : plusieurs mois à y réfléchir (c’était la première fois que je « passais à l’acte » d’écriture), un an à l’enfanter et ensuite la laisser poursuivre sa vie sur la toile.

Le Rude Hiver de Gormadoc a reçu un bon accueil de la part des amis de JRRVF. Leurs compliments m’ont flattée, je l’avoue, mais l’avis d’un inconnu, non sollicité de surcroît, ravit mon ego ! Merci donc pour cette critique, pour les éloges que je déguste et les remarques constructives dont je compte faire bon usage.

L’adresse mail donnée dans mon profil étant infestée de pourriels, je l’ai abandonnée depuis longtemps ce qui explique l’impasse dans laquelle vous avez abouti. Si vous remplacez libertysurf par free, sylvae1 se fera un plaisir de vous répondre plus personnellement.

Très cordialement,
Sylvie.

Nap 09/08/2007 18:10

Rebonjour à quelque mois d'intervalles,
Merci pour votre commentaire... et j'ai maintenant un peu honte d'avoir été si "direct" !
Merci encore pour les heures passées avec vous (enfin avec votre ouvrage ;o) qui resteront réellement un très bon moment de lecture.
A bientôt peut être sur la toile universelle...
@+
Nap