abus de pouvoir...

Publié le par Nap

Bonjour,

certains devraient se rappeler les mots d'un certain Charles Louis de Secondat .... dit "Montesquieu" qui nous indique ("De l'esprit des lois" -publié à Genève en 1748) :

"(...) c'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser"

que l'on parle de certains hommes politiques... des magistrats... des forces de l'ordre... il est dommage qu'il faille réinventer en permanence ce que l'on a déjà découvert...

mais s'il est dans la nature de l'Homme d'abuser du pouvoir qui est mis entre ses mains sans limite... il semble également dans la nature de l'Homme de devoir réinventer les grands principes de Liberté, de Démocratie et tout simplement de respect des droits de chacun...

En conséquence, il est nécessaire de se rappeler les fondamentaux afin de les réinstaurer, de les dépoussiérer pour qu'ils deviennent des concepts vivants de notre société et non des droits dont on célèbre le bicentenaire sans s'interroger sur leur existence et leur signification aujourd'hui.

Mesdames, Messieurs  les magistrats, souvenez-vous que vous êtes les défenseurs des libertés individuelles dans le système démocratique et que de votre action dépend également la vie de la démocratie.

Il est donc bien que le procès dit injustement "procès d'Outreau" (mais comment le dénommer autrement aujourd'hui ... ? alors qu'il n'est fait aucun procès à la ville d'Outreau et que cette ville ne compte aucun tribunal... les journalistes devraient peut être réfléchir deux secondes de temps en temps avant d'écrire ou de parler...) soulève certaines questions, fasse découvrir aux députés la façon dont se déroule un interrogatoire par un juge d'instruction. Ce dernier s'est souvent fait une idée du dossier avant de voir la personne qu'il va mettre en examen et ne cherche qu'à faire dire à la personne prochainement mise en examen ce qu'il a envie d'entendre. L'avocat n'est malheureusement souvent qu'une "potiche" dans ce cadre... Ne parlons même pas du juge de la liberté et de la détention... qui a quelques minutes pour prendre connaissance du dossier et ne fait, pour la majorité des cas, qu'entériner la demande du juge de mettre le mise en examen en détention provisoire....

Mais ceci, messieurs de la commission parlementaire, ne se passe pas seulement dans "l'affaire d'Outreau", ceci se passe tous les jours dans les tribunaux de France.

Non toutes les personnes qui sont envoyées en détention provisoire ne sont pas innocentes... mais le système fait que la personne serait-elle innocente... elle serait quand même envoyée en détention provisoire... et c'est bien cela le problème !!

Il est donc urgent que l'on se rappelle les grands principes fondateurs et que l'on relise les auteurs classiques (mais également les rapports plus récents comme le rapport de la commission Delmas Marty...) pour mettre en oeuvre ces grands principes...

Un autre principe qu'il serait bon d'appliquer est le fameux "Vier Augen Prinzip" (principe des "quatre yeux"... je ne connais pas le nom français de ce principe...) : il est toujours meilleur que deux personnes se penchent sur un dossier et prennent des décisions graves plutôt qu'une seule personne.  Errare humanum est, perseverare diabolicum !

@+
Nap

Publié dans politics

Commenter cet article