radio blog - licence globale - droits d'auteur

Publié le par Nap

Bonjour,

un petit mot sur  radio blog

une petite chose découverte au cours de pérégrinations sur le net et qui me permettent d'écouter de la musique tranquillement et de découvrir des tas d'artistes, de chansons etc...

comme quoi, il faudrait vraiment qu'un jour on y arrive à la licence globale !

et que les sardou et autres chanteurs millionnaires arrêtent de nous rebattre les oreilles avec leur "droit d'auteur" !!

Cette conception du droit d'auteur est dépassée et elle n'a aujourd'hui pour but que de segmenter les marchés et d'interdire au plus grand nombre de découvrir de nombreux artistes et chansons.

Grace à la licence globale, il sera possible de découvrir des artistes ou d'écouter des tubes et cela en payant un petit abonnement adossé à l'abonnement internet.

Il faudrait que Monsieur Sardou arrête de dire des bêtises (cf. : Michel Sardou, chanteur : "Si ma musique devient gratuite, alors je demande aux représentants de l'Etat qui travaillent pour le bien public de le faire gratuitement". (Déclaration, jeudi 22 décembre))

NON sa musique ne deviendra pas gratuite... OUI il continuera de gagner des millions d'euros par an... mais grâce à la licence globale nous paierons un abonnement qui nous permettra pour un prix raisonnable d'avoir accès à une très grande variété de musique (et pas seulement de la musique de variété... ;o)

le combat continue pour la liberté d'accès à la culture... (pour des explications plus précises et presque exhaustives voir ICI

Vive la licence globale.... Non aux rétrogrades passéistes qui s'arc-boutent sur leurs droits et qui ne veulent pas faire profiter de la culture au plus grand nombre.

@+
Nap

Publié dans éphémère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nap 23/01/2006 16:48

Merci pour les coms... comme disent les "djeuns"...concernant le support matériel (disque).. je me tue à répéter à un certain clavier que le support matériel va fortement diminuer voire disparaître dans les prochaines années... mais il me certifie le contraire... alors comme c'est lui le pro de la musique... je n'ose plus le contredire... ;o)sur la licence.... il me semble que le vrai problème est la répartition... et que si celle-ci se fait selon des sondages précis (voire par l'intermédiaire de "portails compteurs" ou de "logiciels compteurs")... cela serait beaucoup plus égalitaire pour les "petits" qui ne récoltent pas grand chose pour l'instant de la "manne" de la copie privée...pour musica... moi je l'attends le Michel S.... s'il veut la bagarre... ;o) (au fait porcédurier... c'était une faute de frappe ?? parce que sinon je trouve cela assez joli... je crois que je vais le garder pour plus tard...)pour Christine Boutin : elle veut se présenter contre Sarkozy aux présidentielles... il n'y a peut être pas que du mal en elle... ;o) et puis l'adami est aussi pour la licence globale... certains de ses membres seraient contre leur autorité de tutelle ?m'enfin... je n'arrive pas à saisir tous les tenants et les aboutissants... et j'étais donc volontairement provocateur... ce blog n'étant normalement connu de personne... il me servait un peu "d'exutoire"...mais je ne regrette pas que quelques sourires viennent égayer ma prose...@+

Not-LeFrance 22/01/2006 10:48

Cher Nappy,

L'arbre qui cache l'autoroute est le suivant... d'ici 5 ans, la musique ne sera probablement plus exploitée que sur le net. L'Etat à tenté d'endiguer un problème... le téléchargement gratuit.
Mais le peer to peer n'est en aucun responsable de la chute des ventes du disque. Et les dirigeants, face à leurs actionnaires ont trouvé cette excuse. Pourquoi pas !
Je suis d'accord avec une licence globale, dès lors que 80 pour cent des ventes de musique s'effectue dans les bacs. Mais le danger évident est que dans 5 ans (quand le support disque aura disparu ou presque), la chute des droits d'auteur sera telle que (moi le premier), les gens qui vivent de leur musique iront faire les vendanges.
C'est ça le vrai problème.
Du plus, la repartition / reversement de la licence globale (basée sur celle de la licence privée) se fera au prorata des ventes de disques. Ce qui veut dire que les Sardou, Halliday, Goldman, Dion viveront toujours.
Qu'en sera t'il du reste ? Je n'en sais rien. Ou plutôt si, je me doute.
Mais quoiqu'il en soit... et pour finir, le nom "Musica" est déposé depuis 1980 par Michel Sardou. Et comme tu peux le voir, si ton blog n'est pas fermé, c'est qu'il n'est pas si porcédurier que ça !
Sourire.

Bisous.

Bertrand.

PS: De plus, Christine Boutin à voté la licence globale. C'est donc que (sous ça forme, intemporelle), c'est une mauvaise idée. Non ?